Vous êtes ici > Résidences > Compagnies accueillies cette année

Compagnies accueillies cette année


Compagnies accueillies en 2016...


Du 5 décembre 2016 au 18 janvier 2017

LA CONFLAGRATION // "#Stéréo-tYpes# ou la trahison des images"

Radio-Théâtre

Tout le mois de décembre et début janvier, la cie la Conflagration a travaillé en simultané avec un groupe de personnes détenues et un groupe de personnes de plus de 70 ans de Saulx les Chartreux et des alentours. Stéréotypes c’est :
1 dispositif radiophonique de correspondance
2 groupes qui ne se connaissent pas et qui offrent un regard à l’autre
2 laboratoires de recherche qui se font écho, en “stéréo”
10 semaines de cartes postales sonores, d’explorations, de brainstormings, de dessins, de cartes sensibles, de minutes philo, de BINGO, 1 rencontre improbable entre 24 individus à priori éloignés
1 œuvre finale créée dans la diversité

Spectacle mercredi 18 janvier à 18h30 au Théâtre de l’Agora - Scène nationale d’Evry et de l’Essonne // Entrée libre et gratuite // Plus d’infos pour venir


Du 17 au 20 janvier

CIE LES RIBINES // "Cha Ô"

Fable itinérante

Cha ô est l’épopée d’un arpenteur sur plusieurs territoires aux paysages tremblants, une fable itinérante qui relie plusieurs récits dédiés à des sites fragiles ou en transformation. Partant en immersion dans un secteur désigné comme zone Cha ô, l’arpenteur se met en quête des points de vue et des impressions de ses occupants, autour du paysage qu’ils habitent.
De là émergent jeux de mots, figures, images retournées, courants d’air, bugs. De là naît la langue Cha ô, compilation de récits, d’images et de parlés d’ici-bas.


Du 30 janvier au 5 février

LES BLEUS DE TRAVAIL // "4 CLOWNS - La quadrature du cercle"

Spectacle de clowns sur les clowns

4 Clowns. Un âge certain. Ou un certain âge ? Que voudraient-ils ? Prendre la tangente ? Tout envoyer péter ? Cultiver des légumes et se dorer la pilule au bord de la piscine ? Ils continuent coûte que coûte et advienne que pourra !
Vous êtes là... Et nous aussi, enfin presque.... À quoi bon se presser si c’est pour se fatiguer à tourner en rond sur la piste comme des trotteuses pour chercher midi à quatorze heures ?

Beau Dimanche le 5 février // Spectacle à 16h à La Barakt // Ouverture des portes dès 15h // À vous d’amener le goûter à partager !


Du 30 janvier au 5 février

COLLECTIF LES DIVERS GENS / JULIE ROMEUF // "Au bord de"

Théâtre en déambulation

Un maillage d’événements absurdes et poétiques qui traduisent la froide réalité de l’isolement, de la mobilité ou de l’immobilité choisie ou subie de celui ou celle qui cherche à établir un « chez soi ». A la recherche du rire, du plaisir de la joie toujours présents dans les tragédies.

Labo avec les étudiants du Master 2 Projets culturels dans l’espace public de l’Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne








Du 8 au 14 février

UMLAUT CIE // "CHIENS, virée urbaine et sauvage à propos de l’amour et du courage"

Danse-Théâtre de rue

Cette performance est une création urbaine jouée sous la forme d’un dialogue parlé-dansé entre une jeune fille et un vieil homme, à propos de la violence politique et ses répercussions sociales. Un dialogue mettant en friction et en résonnance plusieurs colères sur le même monde qui sondent les nouvelles violences engendrées par les solitudes exacerbées de notre société.


Du 17 au 23 février

CIE 5X5 // "Facile"

Théâtre

Alors que l’éventualité d’un conflit armé en France semble lointaine, il est peut-être bon de se pencher sur les origines même de la violence.
Pourquoi certaines personnes se croient en droit de franchir les limites du respect envers les autres ? D’où vient cette fascination pour la violence ? Existe-t-il une violence nécessaire ? Une violence inévitable ? Une violence juste ? S’inspirant librement de divers témoignages, Facile évoque les mécanismes qui vont de la petite violence à la grande guerre sans jamais perdre le sens de l’humour.


Du 26 février au 5 mars

AKALMIE CELSIUS // "Hémilogue"

Théâtre de rue

L’hémilogue, c’est cette moitié de conversation téléphonique dont on est le témoin involontaire en attendant un train et qui aiguise notre curiosité, justement parce qu’on n’en saisit que la moitié. Hémilogue est né dans les petites gares de proximité. Des espaces peu confortables aux quais souvent déserts et propices à l’ennui, terreau fertile pour l’imagination et la paranoïa. Et si quelqu’un disparaissait, là juste à côté de nous, pourrait-on nous en apercevoir ?

Beau Dimanche le 5 mars à 16h // Rdv à La Barakt // Ouverture des portes dès 15h // À vous d’amener le goûter à partager


Du 7 au 10 mars

LA MÉANDRE // "Avion papier"

Ciné-concert vagabond

« Avion Papier » mêle court-métrage d’animation, performance musicale live et installations visuelles et sonores. Il est une invitation au voyage et à l’innocence, une suspension du temps au cœur d’un espace poétique et accueillant. C’est une bande originale live composée de jouets et instruments électronisés ; ainsi qu’une machinerie inventive à la fois scénographie et espace de projection du film en volumes (mapping). Le tout s’inscrit comme une rencontre privilégiée avec les spectateurs, au cœur d’un dispositif immersif.


Du 12 au 24 mars - en résidence au Rack’am

LA TöY PARTY

Spectacle-concert-hybride-et-transgenre

L’équipe de la TöY-Party sera en résidence musicale chez nos voisins au Rack’Am à Brétigny s/ Orge. Afin d’apporter son soutien, Animakt les hébergera dans ses locaux.
La TöY-Party, c’est avant tout la rencontre de Muerto Coco (duo de diseurs de poésie et bidouilleurs de sons divers), de Marc Prépus et son Panda (des rocks-stars hip-hop-caddy-poubelle) et de Bloombox (duo de geeks-chanteurs-instrumentistes-qui-font-danser). Ils réalisent qu’ils utilisent et aiment tous les jouets électroniques pour enfants et se disent assez rapidement qu’ils vont unir leurs superpouvoirs respectifs pour se rouler tous ensemble dans un tas de jouets en plastique, en faire de la musique, crier des textes, chanter, faire danser, rire ou fuir.


Du 13 au 16 mars

CIE BULLES DE ZINC - MANU LAMBERT // "La Tragédie des biens communs"

Conférence presque absurde

Une conférence. Deux chaises, deux micros, deux verres.
Ils sont deux pour parler du partage des ressources au niveau mondial.
Ils sont deux pour parler partage ; il n’y a qu’une seule bouteille.
De là à y voir une tragédie !

Carte Noire le jeudi 16 mars à 20h30 // La Barakt // Ouverture des portes à 19h30 // Bar & petite restauration sur place


Du 28 mars au 2 avril

CIE L’ART OSÉ // "Jacqueline et Marcel jouent le Médecin volant de Molière"

Théâtre de rue

Animakt a décidé de rendre visite au nouveau quartier de Saulx-les-Chartreux, et quoi de mieux pour faire connaissance que d’envoyer nos ambassadeurs, Jacqueline et Marcel ! Ils arpenteront la ZAC du Moulin à la rencontre des nouveaux Salucéens, puis présenteront leur spectacle « le Médecin Volant de Molière ». Attention, puristes de Molière s’abstenir ! Le Médecin Volant est le prétexte qu’ils ont trouvé pour venir devant nous. Ils joueront la pièce jusqu’au bout, soit. Mais surtout, ils profiteront de chaque instant pour divaguer au gré de leurs envies. Ce qui va se passer ? ils n’en savent rien, cela appartient à l’imprévu, à leur état de forme et au notre !

Beau Dimanche le 2 avril // Rdv dès 15h devant l’Epace Nelson Mandela (16, rue Victor Schoelcher à Saulx les Ch.) // Spectacle à 16h // À vous d’amener le goûter à partager !


Du 3 au 9 avril

CIE THÉ À LA RUE // "Il est grand temps"

Théâtre de rue

L’espace public est au cœur de la démarche artistique de compagnie Thé à la rue. Leur nouvelle création « Il est grand temps » se veut être un spectacle positif et libératoire. Comment une rencontre du passé amène les deux protagonistes à faire le point pour mieux prendre la tangente.

Carte Noire le jeudi 6 avril à 19h // Rdv à la Barakt // Ouverture des portes à 18h // Spectacle familial et tout public











Du 15 au 30 mai

BARAKA

Cirque

Pour la première fois, nous accueillons une compagnie en résidence sous chapiteau pendant 2 semaines dans le Parc de la Mairie, résidence rendue possible par la en partenariat avec la Mairie de Saulx les Chartreux.
Nous ouvrirons le chapiteau à des classes des écoles de Saulx, puis au public, pour une avant-première du projet "Baraka", avant que la compagnie ne parte sur les routes pour un périple de 7 mois dans l’est méditerranéen.
Un mur, physique, concret. Qui sépare, enferme, cache... protège aussi. Des murs. Plus invisibles. Dans un espace indéfini, intemporel, des personnages aux multiples langages (Cirque, danse, musique...) vont se croiser, se retrouver, se raconter. Dans un enchainement de tableaux, avec poésie, humour et humanité, ils peindront une fresque murale. Avec une brique de respect et un parpaing d’espoir, ils vous inviteront à traverser leur(s) mur(s), pour vous confronter à la richesse et la beauté de nos différences.

Spectacle le samedi 20 mai à 19h30 // sous le chapiteau de Baraka dans le parrc de la Mairie à Saulx les Chartreux // Tarifs : 10€ (tarif plein) / 7€ / 5€ (tarifs réduits)

Beau Dimanche cirque le 21 mai // Dès 12h30 pique nique partagé dans le parc de la mairie // 14h30 : les enfants des cours de cirque présenteront leur spectacle de fin d’année sous le chapiteau de Baraka


Du 5 au 10 juin

MATHIEU GABARD // "Voyages - Les trains crient plus fort que les aigles"

Performance poétique

De Tours à Montpellier, en passant par le Berry, le Verdon, Marseille, Israël, Palestine, l’Irlande et l’Ardèche, une traversée des rivages, mirages et marges du voyage, à partir de sons enregistrés, de témoignages récoltés et de poèmes créés. Excursions dans la désertification des campagnes, balades en Centre de Rétention Administrative, réintroduction de loups, barbelés, se jeter dans les herbes hautes, acquérir l’invisibilité, auto-stop et bout d’soleil.

Carte Noire le vendredi 10 juin à 20h à la Brasserie Le Chartreux (60 rue de la Division Leclerc à Saulx les Chartreux)


Du 3 au 10 juillet

NATHALIE MAUFROY // "PLAY (work in progress)"

Installation vidéo en caravane

Un univers fait de noir et de blanc.
Des accidents mortels.
Des yeux voyeurs.
Des fesses dansantes.
Des bruits de mouches.
De l’humour noir surtout.
Un objet à voir de près, de loin, à 360°.
Entourée de petits studios de fortune, Nathalie vient développer ses vidéos en caravane à Animakt.