Vous êtes ici > Agendakt > La Sonde 2.0.1

La Sonde 2.0.1

En 1972, la NASA envoyait la sonde Pioneer 10 dans l’espace, avec pour mission de faire une première reconnaissance des régions externes du système solaire, au-delà de l’orbite de Mars, qui n’avaient jamais été explorées jusque-là. À l’heure actuelle cette sonde dérive encore. C’est même l’objet envoyé par l’humanité qui se trouve aujourd’hui le plus loin de la planète Terre. A bord de cette sonde, il y a une plaque métallique sur laquelle un message pictural est gravé à destination d’éventuels êtres extraterrestres. Cette plaque est considérée comme une « bouteille à la mer interstellaire », les probabilités qu’elle soit découverte étant proches de zéro.

SONDE 2.0.1. est un projet scientifique et philosophique autour de la sonde Pionner 10’ et de cette fameuse plaque. Par le biais de l’astrophysique, de l’anthropologie, du design et des mathématiques, 12 personnes détenues à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis se sont interrogées sur leur représentation d’elles-mêmes : comment représenter l’humanité ? D’ateliers astronomiques en croquis et prototypes, elles ont tiré les conclusions indispensables à la création d’une nouvelle plaque qu’elles ont envoyé symboliquement dans l’espace le 8 novembre depuis la Station de Radioastronomie de Nançay (en ballon météorologique).

Parallèlement à la création de la SONDE 2.0.1, 12 autres personnes détenues à Fleury-Mérogis ont composé un OVNI sonore qui a été diffusé le jour du lancement et envoyé dans l’espace en réponse aux ondes captées à la station de Nançay.

Retrouvez le dossier ici :

Le lancement depuis la Station de Radioastronomie de Nançay
Reportage diffusé sur France 3 Île-de-France et Centre Val-de-Loire :

Projet mis en place avec les anthropologues ethnologues de ETHNOART, Valérie Ciarletti, directrice adjointe du LATMOS, Professeur UVSQ, Michel Tagger, Gilles Chalumeau, Stéphane Chevrier du CNRS d’Orléans LPC2E, Stéphane Corbel, Philippe Zarka, directeurs de la Station de Radioastronomie de Nançay, Observatoire de Paris, Maud Benest, designeuse, Cole Smothers, réalisateur, Mireille Broilliard, Séverine Fel, Elise Chatelain, musiciennes, le pôle culture de la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.

Le projet est organisé par la compagnie LA CONFLAGRATION. Basée à la Friche Belle de Mai à Marseille, elle travaille exclusivement sur des créations contextuelles. ARTIVISTE, elle centre son activité sur des projets hybrides. INDISCIPLINAIRE, elle travaille au croisement de l’Art, du social, du Théâtre, voire de l’anthropologie.

On retrouve dans l’équipe de la Sonde :
Elsa Mingot : metteure en scène
Hélène Sanier : Scénographe
Maud Benest : designeuse
Cole Smothers : réalisateur
Sidonie Deschamps : photographe
Mireille Broilliard, Séverine Fel, Elise Chatelain : musiciennes
Tristan Treins, Guillaume Galéa, Stéphane Lemaire : techniciens
Nina Le Roux : chargée d’actions culturelles ANIMAKT
Joséphine Jouet : traductrice-interprète

Partenaires
DRAC Ile de France - Culture-Justice // Région IDF – DIM ACAV+ // Diagonale Paris-Saclay // DIR SPIP 91 // FIPD Léo Lagrange // Fondation Humanités, Digital, Numérique // Ville de Corbeil-Essonnes // ANIMAKT